Faire appel à un gestionnaire de résidence pour l’acquisition d’une habitation

gestionnaire de résidence

Se faire aider par un gestionnaire de résidence pour investir, peut être très avantageux toutefois il faut trouver le bon gestionnaire pour sécuriser et optimiser son investissement.

Le profil d’un bon gestionnaire de résidence

Faire appel à un gestionnaire de résidence présente de nombreux avantages cependant il ne faut pas confier son bien à n’importe qui, mais choisir le bon profil pour sécuriser son investissement.

Pour cela la première chose à faire est de s’assurer qu’il possède une carte professionnelle avec la mention « gestion immobilière ». Qu’il soit administrateur de biens, agent immobilier ou même notaire, tant qu’il a cette carte, il est habilité à être un gestionnaire de résidence.

Ensuite, trois critères doivent être pris en compte avant de se décider :

– L’expérience du gestionnaire : une dizaine d’années d’expérience en tant que gestionnaire de résidence garantit un très bon niveau de prestation.

– Le système de remplissage, c’est-à-dire les relations et les partenariats qu’entretient le gestionnaire. Dans le cadre d’une action de référencement, les gestionnaires les plus éclairés fréquenteront comités d’entreprises et autres Tours Operators.

– Les taux de rendement proposés par le gestionnaire : ce dernier critère est primordial, car la rentabilité de l’investissement bien sûr en dépend.

Si vous désirez en savoir plus, contactez le groupe Odalys, le deuxième gestionnaire de résidences de tourisme en France.

Les avantages de la gestion locative par un professionnel

Avoir recours aux services d’un gestionnaire de résidence professionnel présente un certain nombre d’avantages surtout pour les nouveaux acquéreurs de logement à but locatif. Cela facilite nettement la vie aux investisseurs qui se voient déchargés de toutes contraintes administratives et de tout litige éventuel avec les locataires.

Plus clairement, ce sera au gestionnaire de prendre en charge la gestion courante du bien immobilier tel que la perception et révision des loyers, la rédaction des quittances et la régularisation des charges. Il aura aussi à s’acquitter des aspects financiers et juridiques comme la rédaction des contrats de baux, la constatation des états des lieux, l’inventaire dans le cas d’une location meublée… Si des travaux sont nécessaires, ce sera à lui de faire appel à des entrepreneurs pour effectuer un devis et procéder aux réparations qui s’imposent.

Et dans le cas où l’habitation est une résidence de tourisme, le propriétaire bénéficie d’une défiscalisation significative de 11 % du montant de l’investissement, qui est toutefois plafonné à 300 000 €. En plus, le gestionnaire de résidence tourisme garantit un loyer trimestriel ou annuel par un contrat de bail de 9 à 12 ans, même si le logement n’est pas loué.

Par ailleurs, le gestionnaire de résidence peut en tant que professionnel donner des conseils d’ordre fiscal, patrimonial et juridique. Et sur demande, il peut aussi être utile dans la déclaration des revenus locatifs.