Poser son carrelage avec précaution : mode d’emploi

Dois-je poser le carrelage sur le sol ? Ou bien faut-il coller des carreaux au mur ? Des questions que l’on pose souvent qu’on on veut mettre une couche de céramique dans sa maison. Avant d’appeler le poseur, et avant de se soucier des contrôles préalables à la pose, il faut avoir une bonne idée de la séquence des travaux à effectuer. Tous les travaux préliminaires ont été effectués et c’est au tour de la pose des carreaux ? Quelles sont alors les précautions à prendre pour une pose correcte du carrelage?

Pour une pose correcte, il est essentiel de contrôler la surface de pose

La première chose à faire, avant de décharger les outils de pose, est de vérifier la conformité de la chape. La surface de pose peut être un sol existant ou une chape, ou un mur. Si, vous devez coller les carreaux sur une chape, il faut effectuer quelques contrôles. Ces contrôles son impérative et si le support de pose présente quelques problèmes, il est déconseiller d’entamer la pose. Le contrôle doit être effectué par le directeur des travaux avec l’aide du poseur qui doit vérifier certaines exigences de la chape. Autant pour la chape, il est aussi crucial de vérifier la planéité des murs, la consistance de l’enduit, qui ne doit pas s’effriter ni s’empoussiérer. Les murs doivent être vérifiés à la fois avec une équipe pour détecter tout défaut d’équerrage, et avec un bassin de deux mètres de long pour analyser les reliefs ou les concavités qui doivent être corrigés avant de commencer l’installation.

A côté de la zone de pose, vous devez identifier et préparer une zone de stockage, où vous pourrez stocker tous les matériaux – carreaux, colles, mastics – et aussi tous les outils de travail (outils personnels et de chantier).

Installation : attention au poids

Les matériaux lourds (carreaux, sacs de colle et de mastic, etc.) doivent être placés près des murs afin de ne pas surcharger le sol. Les carreaux pèsent beaucoup. En raison du poids et pour éviter les chutes de matériaux et les blessures, il ne faut pas superposer plus de trois ou quatre paquets de carreaux ; pour les mêmes raisons, ils doivent être placés loin des personnes et des objets. Les carreaux ne doivent pas être posés sur d’autres objets sur le chantier (par exemple les bacs à douche ou les baignoires) en raison du risque élevé de dommages. De toute manière, l’assiette et la baignoire doivent être protégées par des cartons bien fixés. La présence de la baignoire et du bac à douche est normale alors qu’aucun autre élément du mobilier de la salle de bains ne devrait être présent. En effet, s’il y a des meubles, des robinets ou des sanitaires en céramique dans la salle de bains, ils doivent être absolument protégés.

Réfléchir à l’endroit où les placer pour ne pas les casser

Pour éviter de casser le matériau céramique, les emballages eux-mêmes doivent être placés de manière à ce que les carreaux soient verticaux, c’est-à-dire qu’ils reposent avec leur poids sur l’un des côtés et non sur la face ou le dos. On évite aussi de disposer les carreaux à sec et de marcher dessus, souvent il ne se passe rien, mais mieux vaut ne pas prendre de risques.

Contrôle de l’emballage et du conditionnement

Les paquets de carreaux doivent être intacts ; s’ils semblent endommagés ou semblent avoir été altérés, l’état du contenu doit être soigneusement vérifié à l’arrivée sur le chantier. Cela permet de les ranger immédiatement, en évitant les problèmes de manque de matériel. Nous ne devons pas prendre le risque d’arriver au bout du plancher et de nous retrouver sans carreaux : nous risquerons, en les commandant, qu’ils n’arrivent pas de la même façon.

Pour une pose de qualité, des dalles de qualité sont requises

Pour les dalles, il est important de vérifier – sur tous les emballages – les indications de “choix”, “ton” et “calibre” ou “taille de fabrication”. Il est important de vérifier, avant la pose, s’il s’agit d’un premier choix ou d’un deuxième ou troisième choix. Le premier choix est indiqué sur la case par “1” ou “1°”ou »I ». Le deuxième choix peut être indiqué par “SE” ou “SS” ou même “II”. Le conducteur de travaux (ou, à défaut, le client) doit vérifier la conformité du matériel livré avec le matériel commandé et ne pas poser en cas de divergences.

Avant de commencer la pose, vérifiez les décorations et les pièces spéciales

Lors de la pose de carreaux muraux, et donc de revêtements muraux, il est fréquent que les matériaux céramiques à poser dans une même pièce soient de plusieurs types à combiner entre eux. Il peut arriver que vous deviez combiner des carreaux “normaux” avec d’autres carreaux d’autres couleurs, ou décorés. Enfin, des pièces spéciales telles que des “lattes”, ou des carreaux “grecs”, peut-être en marbre, ou des mosaïques, pourraient être posées. Dans ces cas, outre l’uniformité du ton du fond et le choix, il est important de vérifier que les carreaux du fond sont compatibles avec l’épaisseur et la taille des côtés des décorations à assortir. Pour ce dernier contrôle, il est bon de ne pas se limiter à l’écriture sur les emballages mais aussi d’effectuer un examen direct des pièces céramiques par appariement à sec dans de bonnes conditions de lumière.

Contrôle et respect (toujours) du projet

Le contrôle des pièces spéciales et des décorations doit être effectué en tenant compte du dessin exécutif du sol à carreler ou des murs à carreler. Le responsable des travaux (ou, comme toujours, le client) doit d’abord vérifier les mesures des surfaces pour s’assurer que le concepteur a développé le dessin exécutif et ensuite l’ordre des carreaux sur les bonnes bases. Vous devez ensuite vérifier la correspondance du matériel décrit dans le projet avec le contenu des boîtes. La conception exécutive sera modifiée pendant les travaux, il faudra vérifier le manque ou l’excédent de tuiles et de pièces spéciales.

L’importance de la colle pour la pose

Les colles pour carreaux et mastics doivent être maintenues à l’abri de l’humidité et du mouillage accidentel. Les carreaux ne sont pas endommagés par l’eau mais il est bon qu’ils soient également réparés pour éviter que les boîtes ne se mouillent, laissant sortir les carreaux qui pourraient être endommagés par la chute. Les adhésifs doivent être adaptés à l’usage pour lequel la fiche technique doit être vérifiée avant de les utiliser (en général, les fiches techniques peuvent également être facilement téléchargées à partir de smartphones).

La pose sera meilleure en utilisant des niveleurs

Lorsque nous posons des carreaux de grande taille (mais aussi du marbre), nous utilisons des niveleurs pour éviter la formation de “dents” ou de marches gênantes. L’installateur devra vérifier qu’ils disposent de quantités suffisantes et de la taille correspondant à l’importance de la fuite requise. Évitez les marches et les dents entre les tuiles, puisqu’une quantité incorrecte de tuiles peut tout gâcher. Avant de commencer la pose, donc, vérifiez la quantité de tuiles et de colle. Il est toujours conseillé d’ouvrir plusieurs boîtes pour vérifier que le matériel livré correspond exactement à ce que vous avez commandé dans chaque boîte.  Il se trouve que j’ai trouvé des boîtes contenant des carreaux qui ne correspondent pas au nom estampillé dans la boîte, alors veuillez les ouvrir toutes. Le contrôle de la quantité de carreaux livrés, par rapport à la surface à carreler, est très important, beaucoup plus qu’il n’y paraît. Une quantité insuffisante de carreaux découverts seulement à la fin des travaux pourrait se transformer en un problème très grave. Pis encore, lorsque vous placez des carreaux provenant de différentes boîtes, même si les indications sur les emballages sont toutes les mêmes, la teinte des carreaux peut ne pas être complètement uniforme en raison de légères différences dans le cycle de cuisson du matériau céramique. Lors de la pose de carreaux, il est toujours judicieux de prendre les carreaux à poser dans la même zone, dans plusieurs emballages différents, afin d’éviter que les différences de ton des carreaux ne se concentrent dans une partie définie du revêtement.

L’installation nécessite de l’eau et de l’électricité

Il n’est jamais facile de procéder à une pose carrelage en raison des nombreuses précautions à respecter. Cependant, avant toute chose, il faut vérifier qu’il y a de l’eau et que le système électrique du site est compatible avec la tension indiquée sur les machines électriques à utiliser, avec leur absorption et qu’il est conforme aux réglementations en vigueur en matière de prévention des accidents.