Qu’est-ce qu’un concept store ?

concept store

Définir le concept store n’est pas toujours évident surtout avec son nom un peu compliqué. Pour faire simple, il s’agit d’un nouveau temple de consommation qui commence à prendre plus de place dans la société moderne. Offrant une expérience de vente inédite et hautement séduisante, il figure parmi les stratégies adoptées par de nombreuses entreprises. Au fait, quel est son secret ? Comment se fait-il que ce concept devienne de plus en plus apprécié à l’heure actuelle ?

Un concept à la fois marketing et commercial

Le concept store est le plus souvent défini par une créativité de marketing qui trouverait son origine en Amérique. En effet, c’était sur les terres des Américains qu’on a appliqué pour la première fois ce concept, avec la création la plus étonnante d’Oprah Store à Chicago. Dans ce concept, la thématique consiste à lancer des produits chouchou d’Oprah Winfrey, une présentatrice très célèbre dans l’ensemble du territoire outre-Atlantique. Ainsi, ce concept est quelque peu tiré de la mode, la lingerie, la déco, le sport, etc. Bref, tout ce qui concerne la nouvelle tendance, toutes les grandes marques impliquées. Plus tard, lorsque le concept a commencé à faire son écho en Europe et un peu partout dans le monde entier, il s’est étendu sur plusieurs secteurs. À Paris, le 1er concept adopté datait de 1980 avec l’ouverture des portes de l’Éclaireur. Encore une fois, le concept store à Paris à cette époque avait pour objectif de dénicher les meilleures tendances en matière de mode et de déco. Depuis ce temps, son pouvoir d’attraction n’a cessé d’augmenter. Au contraire, il a pris une place prépondérante au cœur des stratégies marketing et commerciales de plusieurs entreprises parisiennes. Actuellement, le concept store à Paris continue de se multiplier avec l’ouverture de plusieurs centres qui attirent les branches de la capitale et qui ne désemplissent jamais. Cela dit, pour avoir une idée précise de ce qu’est réellement un concept store, on vous invite à vous rendre sur https://resonance.store/.

Première clé du concept : une sélection pointue

Il faut toujours faire attention lorsqu’il s’agit de définir un concept-store. Effectivement, il existe plusieurs boutiques qui font fausse route et jouent sur le côté « cool » du terme, mais qui vendent au contraire un tas de produits qui ne sont pas dignes du concept. En effet, ce dernier se définit avant tout par sa sélection pointue de pièces et de créateurs, notamment les reflets de choix bien réfléchis par des professionnels du secteur. Il faut comprendre alors que ce concept rassemble le meilleur de la création contemporaine mettant en avant son côté luxueux, le tout disponible en un seul espace. On fait référence ici à l’ultra-design. Aussi, il faut noter que le concept vise principalement à transformer le métier de l’acheteur en véritable chasseur de talents. À part cela, ce concept a également pour objectif de propulser un créateur inconnu sur le devant de scène de la mode internationale. Autrement dit, les concepts-stores mettent en avant le côté luxe et cool des produits commercialisés auprès de chaque point de vente.

Le concept srore : plus qu’un magasin, un vrai lieu de vie

En plus d’une sélection de créateurs et de produits pointus, ce concept fédère surtout sa cible clientèle par plusieurs activités parallèles à la vente. Transformant ainsi l’espace en un véritable lieu de vie. C’est la raison pour laquelle la plupart des enseignes qui adoptent ce concept disposent de leur propre café ou leur propre restaurant. Le but étant de prolonger autant que possible le temps passé à la boutique et en même temps de permettre aux acheteurs d’être à l’aise, de se sentir aussi bien dans leur tête que dans leur peau. Il en est ainsi de plusieurs enseignes de luxe comme le fameux Water Bar de Colette, le restaurant Veggie de The Broken Arm ou encore la cantine healthy Rose Bakery dans le célèbre magasin Dover Street Market de Londres. En plus de la restauration, les boutiques possèdent également toutes sortes de lieu d’événements tels que les lieux de signature de livre, lieux dédiés aux mini-concerts, lieu de vernissages, etc.  Autrement dit, une autre façon de faire découvrir de nouveaux créateurs ou artistes aux clients ou encore faire entrer le concept.

Un nouveau mode de consommation

Enfin, le concept store est le parfait reflet de l’évolution des mœurs de consommation de l’époque. Dans un monde rythmique où l’on a tendance à vivre 100 à l’heure, c’est justement ce dont les acheteurs ont le plus besoin. Grâce à ce concept, les acheteurs peuvent avoir tout ce qu’ils souhaitent, à tout moment et dans l’immédiat. D’une manière générale, les articles commercialisés viennent un peu partout dans le monde. Ainsi, en visitant l’enseigne, l’acheteur a toutes les chances de repartir avec des vêtements belges, des crèmes japonaises, un magazine scandinave, etc. Bien sûr, cela rend le travail du vendeur plus complexe encore, étant donné qu’il va devoir guider les clients dans toutes les nouvelles découvertes. Toutefois, c’est le prix à payer pour adopter une stratégie aussi innovante. De ce fait, le vendeur doit toujours rester à l’écoute des acheteurs afin que ces derniers obtiennent un retour à l’achat plaisir.